Archives 2018, 2019

Lundi 25 novembre 2019 (Dédé) , résumé de la rencontre du vendredi 22 :
Belle soirée en compagnie de nos amis diato de Quéven, Quimperlé, Mellac, Pont- Aven-Nizon, 38 personnes au total qui ont chanté,dansé et joué à tour de rôle. 
Nous avons eu une exhibition de 3 personnes sur une danse un peu folle. Laurence a même tenté un triple axel, mais le sol étant humide suite à la transpiration des danseurs précédents, elle a chuté laissant Christine et Colette évoluer à leur rythme. Pas de fracture, elle s’est vite rétablie et a même pu enchaîner.
La soirée s’est terminée assez tardivement. Personne ne voulant lâcher son instrument. Le ” boeuf’  a eu lieu avec les Penn sardin. Pas de plainte des voisins pour le moment.
Ensuite gâteaux et breuvages ont clôturé cette agréable soirée.
Des rdv ont été proposés avec Quimperlé et Quéven, à confirmer plus tard ( février et avril ).
Mardi 22 octobre 2019, (Dédé) : Le fest- noz qui ne devait pas avoir lieu a cause des travaux à l’ Ellipse a  bien existé et de belle façon. Environ  200 personnes sont venues fouler  le parquet et ont même débordé sur le ciment  tellement il y avait de danseurs. Merci aux bénévoles qui sont venus prêter main forte pour l’installation de la salle  et surtout  aux courageux qui sont restés jusqu’à la fin vers 1h 30. Egalement un grand merci aux musiciens de Chench’tu, Lagadenn, Avel trez et surtout à nos Moëlan a vent trad’ qui ont ouvert le feu dès 21h et ont clôturé la soirèe de bien belle manière. Ne pas oublier nos 2 sonorisateurs Christine et Eric qui ont assuré avec la nouvelle sono. Pas de couac. Et notre tavernier Loïc qui a su gérer le stock des boissons.

 

Vendredi 20 septembre 2019 (Bénédicte) : sûr que certains diatos sont toujours au chaud dans leur boîte, les nôtres, aux Anim’Apa, chauffent déjà dur !! Encore une journée mémorable… Afin de protéger d’éventuelles représailles sur les personnes concernées les prénoms seront inventés. Pour commencer nous avons patienté 15 minutes à 3 sur le parking de la MLC dans l’attente du 4ème instrumentiste. Ne le voyant pas arriver nous avons pris la route en lui laissant un message pour l’avertir que nous nous retrouverions directement à Kerelis (Guidel). 14h, le club des 5 étant au complet nous sonnons…
– “Bonjour nous sommes les Moëlan-à-vent, nous venons jouer”
Quelques minutes plus tard :- “Bonjour mais désolé nous avions convenu de 15h, à cette heure les résidents font la sieste..”Oups ! bravo Raymonde soi-disant chef des animations !- “Bien sûr vous pouvez laisser vos instruments dans une pièce close et aller faire un tour en attendant !” nous propose gentiment le responsable.
– “merci bien  ! Est-ce que je peux visiter les toilettes ?” demanda Josette la 4ème instrumentiste.
14h15 nous voici à nouveau sur le parking, ciel bleu, chaleur, Frédérique nous propose d’aller prendre le kf chez elle.
– “D’accord dit Gertrude je vous emmène en voiture…. ah mais non les clés sont dans mon sac, dans la salle ! “
-“pas grave j’ai les miennes” répondit Frédérique
Une fois dans la voiture, après une manoeuvre un peu laborieuse pour sortir :- Avance sur ta droite !
– Mais non pars sur la gauche !,
– Mais vous êtes nazes il faut reculer tout droit !!
Nous voici enfin sur la route ! et là, surprise, Josette nous annonce qu’elle nous offre le café sur le port, Chouette !
3 minutes plus tard :
– Ah zut alors je n’ai que 3 €, ça risque de faire juste pour 5 kf… et si je lui laissait ma CI il nous servirait ?
– “Non non ça ne marchera pas, rétorque Fréderique qui connait visiblement bien les bistros.. Je vais quand même me garer au port, il fait beau et Josette a 4 ou 5 maillots à l’ancienne dans sa voiture (pas en tricot m’a t-elle précisé), tout va bien !”
sauf que la voiture de Josette est restée à Kerelis…
Ainsi de fil en aiguille nous voici sur le port de Guidel, tous les 5 assis sur un banc à nous dorer la couenne en papotant gentiment.
– Et si on faisait une photo ? dit Alfred, ce serait chouette !
– Oh oui ! répondirent en choeur les 4 autres, sauf que les portables de Josette &  Raymonde ne font que téléphone, que Gertrude ne sait pas se servir du sien quant à Alfred et Frédérique ils les ont laissé dans la salle…
40 minutes plus tard nous nous levons, c’est dur, le soleil nous a ramollis, une bonne sieste à l’ombre d’un figuier serait bienvenue… mais en bons petits soldats nous retournons à Kerelis.
Je ne m’attarderai pas sur la prestation, nous en avons connu de meilleures.. mais les résidents ont eux été ravis, ils ont chanté, dansé, une bonne ambiance et une promesse pour revenir au printemps (le temps que nous peaufinions notre répertoire, hum hum)…Vive les Anim’APA !

Jeudi  19 septembre, (Bénédicte) : alors que bon nombre de diatonistes n’ont toujours pas astiqué leur instruments, nous étions 7 au rendez-vous de 14h30 pour égayer les joyeux drilles de l’ADMR de Clohars… 7 mais pas tout seuls puisqu’au dernier moment et à la même heure un magicien avait été convié à surprendre petits et grands. Petits et grands car il s’agissait d’une 1ère rencontre transgénérationnelle, ce qui en soit est une excellente idée.
Cela aurait été parfait si nous avions été prévenus ! “On reste ? on reste pas ? Ca vaut le coup ou non ?” tout compte fait nous avons choisi, puisque nous étions là, d’assister aux tours de magie, qui pour ma part m’épatent toujours.
A la fin du spectacle il ne restait qu’une petite demi-heure pour la moitié d’entre nous qui avions une réunion de 1ère importance à la MLC  mais qu’importe ! en bons petits stakanovistes de l’animation, nous voilà à nous installer au pied de l’estrade.
Le goûter ayant été servi, les seniors à papoter gaiement et les enfants lâchés avec des ballons plein les bras à courir en tous sens, nous avons tenu bon. Un miracle ! nous entendions à peine les propositions de mélodies à jouer, il fallait annoncer les morceaux en criant… quant à s’entendre tous les 7… à se demander si nous jouiions les mêmes airs,mais qu’importe puisque même nous ne nous entendions pas … nul journaliste, nul impresario dans la salle, ouf !
Le temps d’avaler quelques gâteaux délicieux, boire un café et zou nous mîmes les voiles.

Dimanche 12 mai : week-end printanier au camping de “Tal-ar-mor”, avec Cantharella, l’association des diatonistes de Chantepie.

Dédé, qui avait fait de la pub’ pour nous au port du Belon l’été dernier, avait alors séduit “Cantharella” et il fallait bien finaliser cela par une rencontre. Ce fut donc fait ce week-end. 13 “Moëlan-à-vent” avaient  répondu présents, et dès le vendredi soir des éclaireurs, dont Nicole, investissaient les lieux et posaient leurs camping-cars à Kerfany. Et samedi, les promeneurs de passage avaient le plaisir d’entendre une trentaine d’accordéons donner valses, andros, mazurkas, polkas…quand ce n’était pas la chorale improvisée autour de Louisic et ses chants de marins. 

Une balade apéritive sur le sentier côtier a précédé le repas pris sur place au camping, à la fin duquel un petit fest-noz impromptu a réjoui les danseurs. 

Jeudi 2 mai 2019 : ça faisait un petit moment que la rubrique n’était pas alimentée ! Voici un lien résumant parfaitement la rencontre de samedi 27 avril à Névez :

Vendredi 14 décembre, Bénédicte :
Notre animation à l’accueil de jour de Moëlan aujourd’hui s’est très bien passée. Noël était déjà dans les coeurs, les résidents ont donné de la voix et leurs gambettes se sont déliées !

Mardi 23 octobre10 ans (article du “Télégramme”)

Dimanche 21 octobre :
Ce fut un succès !
On n’y croyait pas, c’était comme pour les prévisions météo : ” il fera beau à moins qu’il ne pleuve …”  On se disait : “il fera beau”, mais on pensait “il pleuvra sûrement un peu…”.Non, rien , pas une goutte de pluie, juste un seul couac d’un canard qui, pour avoir trop goûté à sa marre de bière, cidre, crémant et autres bulles, avait confondu soir et matin et était venu s’ébrouer à la porte de l’Ellipse vendredi matin et non vendredi soir…Magique, le houblon…
Donc, le beau fixe sur toute la ligne ! Et que je te glisse une table ici, et que je te fixe une photo là…Déchaînées, les pros du lave-vaisselle, survoltés les spécialistes de la tireuse. Quelle bien aimée sorcière les habitait ? Assiettes et verres garnis par enchantement, balais et seaux s’agitant par miracle…Tout juste si les calculettes ne se sont pas enrayées à la billetterie ! Une vraie salle des ventes ! 165 à ma gauche, 212 à ma droite, 290,..293 ! Adjugé! 293 entrées payantes, auxquelles il convient d’ajouter les amis, les invités, les enfants et autres nourrissons (si ! si ! il y en avait même un à téter sa mère…). Bref, de ce côté-là, “nickel-chrome”, comme on dit maintenant. Attendons le verdict “argent” et nous pourrons voir jusqu’où hisser le pavois.
Médaille d’or également aux festivités de l’après-midi. Haut niveau de certaines prestations, un régal de bonne humeur.
Un groupe trad’ dopé par on ne sait quelle potion a ouvert les hostilités de la soirée, en ravalant son envie de se glisser un peu entre les  “Casseroles” sans manches et les “Carrés” avec manche. Nourris furent les applaudissements, tant pour MAV, que Kastelodenn, Philippe et Michel, ou Carré Manchot. Bravo aussi aux diverses régies son et lumières.
Un énorme merci à vous toutes et vous tous qui avez joué votre partition sans une seule erreur !
Note : un curieux perchoir à oiseaux bleus m’est tombé dans les bras in extremis alors que presque tous s’étaient déjà envolés…Ah ! ceux-là alors, ils ne veulent pas partir ! Quelle folle idée ! Merci encore !
On remet ça dans 10 ans ?

Jeudi 30 août :
Bénédicte :Voilà une Rias de passée dans la bonne humeur. Certains oiseaux de malheur prédisaient la pluie, mais que nenni il n’en fut rien. L’après midi les 10 crêpières et 2 équipes des MAV ont plié, assemblé et compté crêpes et galettes avec une efficacité et une harmonie qui auraient mérité la médaille du stakanoviste…Puis vinrent les 1ers clients qui nous ont permis de roder notre organisation.Durant le 1er spectacle, la place étant déserte, Chantal, Marie-Paule et moi avons fait une escapade pour nous distraire mais le spectacle étant tellement déroutant nous sommes vite revenues à nos postes.Le coup de feu entre les 2 spectacles à été très bien géré. Les crêpes froment ont vite été englouties et nous avons terminé la soirée en épuisant le stock de galettes blé noir garnies de chocolat (excellent), caramel beurre salé et beurre sucre. Moins de monde que l’an dernier et certains MAV sont restés au chômage technique..

Mardi 10 juillet :
10h : un SDF fait déjà la manche devant l’emplacement où nous nous préparons à jouer. Nous lui proposons de conserver les gains…mais une estivante tient absolument à marquer le coup en jetant 50 centimes dans mon sac (pourtant caché derrière ma chaise…). C’est un début, fin août nous pourrons peut-être aller prendre un verre quelque part… Un Britannique nous demande “Both side the tweed” que nous donnons avec plaisir, d’autant que le nouvel emplacement qui nous a été attribué permet à quelques couples de danser.
11h30 : le soleil a eu raison de nous et de nos soufflets…

Mardi 4 juillet : la pluie a découragé le trio qui devait animer le marché de Moëlan.

Jeudi 28 juin chez “Mélanie et Monique”, sans commentaire

et à Malachappe !

Vendredi 22 juin :
Hélène : A Bois-Joly tout s’est aussi bien passé que d’habitude. Les résidents nous attendaient avec impatience. Beaucoup ont chanté, Catherine faisant le chef d’orchestre. Très peu ont dansé mais tout le monde a bien apprécié. Nous avons eu droit à un bon café avant de continuer notre chemin.
Annick : Jeudi ,à Bois joli ,vous étiez accueillis par les sons d’accordéons; au 1er étage 3 MAV actionnaient le soufflet de leurs instruments avec concentration face à un public attentif ;  2 MAV chantant parmi l’assistance apportaient du dynamisme au spectacle ; les arrivées échelonnées ont offert un regain d’intérêt mais qu’il est difficile de jouer ensemble !
Bénédicte : Très bonne soirée hier à Trenez. D’abord il y avait grand soleil et mer bleue et calme. Hélène et Colette sur le gazon (sic) dès 17h ont attiré les badauds par leur chant mélodieux de sirènes. Arrivée vers 17h45, inquiète de ne point entendre de musique et n’osant même pas sortir mon pesant fourbi de la voiture, je m’approche du bar… et là attablés tranquillement à l’ombre d’un parasol je vois une petite dizaine de têtes connues occupée à siroter un perrier citron et à bavarder sourire aux lèvres… Inutile de te dire que j’ai suivi le mouvement ! Comme il s’agissait de l’atelier de Christine j’ai pu leur annoncer, avec les réserves convenues, la bonne nouvelle. Ils sont tous d’accord et ravis. Mais voici qu’arrivent les musiciens de mon atelier et place à la musique  ! la terrasse était remplie et les spectateurs n’attendaient plus que nous. Nous les avons régalé d’une prestation tout à fait honorable, jouant de concert les airs communs et à tour de rôle nos répertoires respectifs.Dommage que le “fameux 3 mâts” n’ait pu trouver son rythme de croisière, quelques ennuis mécaniques l’ont fait chaviré dès sa mise à l’eau mais nous réparerons à
Laurence : Pendant ce temps, au cinéma “Le Kerfany”, quatre spectateurs (!) ont pu profiter de la prestation de Gaby, Claude, Fanny, Laurence, Annick (qui revenait tellement en forme de l’animation à la maison de retraite de Bois-Joly qu’elle est arrivée …en avance !!!),  et Danièle (en invitée surprise).
“Aux 3B”, à 18h15,  étaient déjà attablés les fidèles du groupe trad’ (Michel, Jos, Louisic et José) qui attendaient impatiemment de faire chauffer les diatos. Loïc, Nicole, Danièle, Gaby et Laurence ont complété la formation, et ce fut parti pour une bonne heure de musique et chants. Le patron du bar, prévoyant la sécheresse, a aimablement offert de quoi y parer.

Mercredi 13 juin 2018 : Annick, à propos du festival “Rêves d’océan”: dimanche il bruinait doucement sur la cale de Doëlan (rive gauche) alors Bénédicte a entraîné la troupe des MAV à l’abri ;quelle chance ! 2 chanteurs y interprétaient des chansons de Brel, Brassens, Ferré ; mais nous étions venus pour jouer et le crachin ayant quitté notre rive, Laurence nous a  placés contre les rochers face à l’eau ; nous avons joué (très bien d’ailleurs) le programme de la fête de la musique puis, enthousiasmées par nos prouesses, nous avons traversé le bras de mer pour offrir à la rive droite un aperçu des talents des MAV. Bon après-midi!

p-s: y avait pas de bière rive gauche;donc l’an prochain les amateurs de bière ont intérêt à boire avant de réembarquer.

Mardi 22 mai : Francine : Hip’s ! Ils ont très bien joué ! Marie-Paule : Goûter d’accueil exceptionnel ! Bénédicte : un bel accueil en effet !! on reviendra.

EHPAD Scaër

Dimanche 22 avril : Colette :
A la demande de Dame Laurence ,quatre mousquetaires furent dépêchées quai Surcouf en l’an 18.Elles déambulèrent en jouant de l’accordéon le long des stands odorants de divers plants et aromates. vide-jardins 2018Enivrées, elles enchaînèrent le répertoire de la musique puis des maisons de retraites de 14h45 à 16h45 .L’accueil fut royal, les spectateurs ravis et la présidente de l’association généreuse nous offrit à chacune un paquet de crêpes,une boisson.

Vendredi 13 avril : Chantal :
A notre arrivée  aux « Brisants » (mercredi 11), l’animatrice nous fait savoir qu’il n’y aura qu’une dizaine de résidents à venir nous écouter. Nous étions quand même 8 accordéonistes, un peu déçus mais pas découragés ,nous commençons notre prestation. Miracle au bout de quelques minutes, à notre grande surprise, la salle s’était remplie. Eh hop ! les résidents sous la houlette de Marie-Louise, les voilà partis à danser au son de l’accordéon. Puis les chants se sont succédé avec Marie – Paule. Nous avons quand même joué 14 fois Pen Sardin. Applaudissements, sourires, et lumières dans leurs yeux, notre petit groupe était ravi. Un vrai show. Suite à la ferveur de notre public, nous pensons déjà à la suite et la perspective de Bercy et la sortie d’un album.

Lundi 9 avril 2018 :
50 !  Nous étions cinquante, samedi dernier à la salle Saint-Eloi de Quéven, venus de Quimperlé, Mellac, Pont-Aven et Moëlan pour jouer, chanter et danser avec “Courants d’airs”. Des mazurkas, des valses, des polkas, des andros et autres danses keff ou jenkas pour nous faire danser, et aussi une superbe “Valse à Papon” (ne cherchez pas, c’est inédit), et même une danse inconnue, pour laquelle certaines, déchaînées, ont su improviser une chorégraphie personnalisée. Nos gosiers assoiffés n’attendaient plus que le signal, donné tant bien que mal par Danielle, pour se précipiter vers le buffet d’apéritifs, agrémenté des savoureuses compositions du boulanger attitré de “Courants d’air”.
Kenavo, je repass’rai par là !

Jeudi 15 mars 2018 : Bénédicte :
Mission accomplie hier à Pont-Aven. Les résidents, bien que pour la majorité immobilisés, étaient visiblement heureux. Nous avons dansé les Andros et leurs regards petillaient, sourires aux lèvres.Cela fait chaud au coeur, sommes répartis sous une belle averse.

mercredi 14 février 2018 : Dédé :
Compte rendu  de l’animation mardi 13 à Concarneau : après quelques balbutiements dus à un certain retard, Nicole nous a véhiculés, Annick et moi, pied au plancher direction Concarneau. Y avait- il des radars??
Pendant le voyage un doute s’installe (mais pas au volant ) “Avel mor” ou “les Brisants”, “les Brisants” ou “Avel mor”…
Annick nous rassure en nous disant que les deux maisons de retraite sont proches l’une de l’autre.
Arrivés devant l’établissement : deux paires d’yeux  hagards,  le visage ferme, et là nous reconnaissons Claude et Fanny. Ouf nous étions au bon endroit.
La salle était comble, des applaudissements nourris nous ont accueillis. L’animatrice rassurée, son après midi n’était pas gâchée.
Pendant une bonne heure nous avons animé puis fait chanter l’assistance de temps en temps.
Nous avons même été bissés et pourtant le goûter attendait !!
Le café et un bon gâteau breton nous ont été servis. Le retour fut plus serein.

Annick :
Mes camarades ont été parfaits:Nicole au volant puis au chant; Dédé au chant et comme co-pilote; Fanny et Claude au jeu éblouissant (j’étais entre les 2) ;elles aussi parviennent à chanter  en jouant; il faisait beau et nos hôtes chantaient et certaines marquaient bien la mesure.

Avec vous les Moëlans à vent
Le jeudi c’est toujours la fête
Et pour vous ,les Moëlans à vent
J’traverse le Bélon en doublant
(sur l’air connu de Claude Michel)

Claude : Très bon moment de partage à Concarneau hier. Très bonne ambiance, très bon souvenirs…